Actualité

Grève des gardiens de prison

Ces prisonniers radicalisés sont des ennemis de la France et ils n’ont rien à faire en prison avec les condamnés de droit commun.

Le constat est simple : ces délinquants islamistes radicalisés sont en guerre contre notre pays et ce sont des soldats de leur cause. Ils ne reconnaissent pas la supériorité de la République laïque sur la religion. Ils agressent le personnel pénitentiaire. Par conséquent, ils doivent donc être traités comme des soldats ennemis : tribunaux militaires et prisons militaires !

Construisons en France 4 prisons militaires de 1000 places pour ces 4000 personnes qui polluent le système carcéral français. Il ne pourra y avoir de mi-mesure ni de libération sur notre territoire de terroristes en puissance. Ils devront donc être déradicalisés et cela prendra du temps.

On nous parlera de Guantánamo à la française… Mais ne soyons pas frileux !

Pour ma part, je pense surtout à tous ces gardiens de prison exemplaires qui sont menacés, eux et leur famille, et ce n’est pas supportable. Qui pourrait le supporter d’ailleurs ? Les hommes et les femmes politiques ? les journalistes ? Certainement pas, car il faut un vrai courage physique et mental pour ne pas être impressionné par un délinquant qui connait votre adresse personnelle et qui menace votre famille.

Le gouvernement doit regarder la réalité en face : nous sommes en guerre et l’ennemi de l’intérieur – la fameuse cinquième colonne qui a beaucoup fait jaser lorsqu’on l’a évoqué il y a quatre ans – est en train de progresser.
Il est temps d’y mettre fin durablement !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.