La Seyne-sur-mer

La Région se retire de la politique de la ville mais…

La Région n’a pas vocation à financer les contrats de ville. Tout le monde comprendra qu’avec la baisse des dotations de l’Etat, les collectivités territoriales doivent se reconcentrer sur leurs compétences légales. 

L’Ile-de-France et Provence Alpes Côte d’Azur sont les premières régions à se désengager des subventions aux associations qui représentent 15% du financement des contrats de ville sur l’ensemble des quartiers prioritaires. Il s’agit là du rôle de la Ville et de la Métropole.

La plainte du maire de la Seyne qui veut toujours trouver un coupable, l’Etat ou la Région, n’est pas recevable. 

Ce n’est pas parce que la Région socialiste sous le mandat précédent a fait n’importe quoi en matière de financement et d’augmentation de la dette régionale, qu’il faut continuer !

Cependant, la Région va se concentrer sur l’essentiel c’est à dire l’accès au travail dans les quartiers prioritaires.

La formation professionnelle est le cœur même de nos compétences.

Nous investirons sur cette compétence les mêmes sommes que celles qui étaient investis dans le contrat de ville. 

Hubert Falco, Président de la Métropole m’a demandé d’être vigilant sur ce dossier seynois à la Région. Car une bonne répartition de la formation professionnelle sur notre territoire métropolitain est un atout pour les jeunes en recherche d’emploi. 

Nous avons à la Seyne un CFA des métiers de la mer qui n’est pas totalement utilisé à bon escient. Il doit se tourner en priorité vers les métiers à fort potentiel. Avec Yannick Chenevard, Vice-President de la Région en charge de la formation professionnelle, nous travaillons à faire de ce centre d’apprentissage situé sur le site des anciens chantiers, le fleuron de la métropole. Le symbole est trop fort pour passer à côté !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.